Arrivé à Barcelone depuis le Venezuela, il se forma à Marcet durant trois ans et a fini par signer à l’Atlético Madrid.

« De par sa condition physique, son niveau technique et sa capacité à travailler, je crois que c’est l’un de nos élèves qui peut arriver le plus loin dans le football ». L’entraîneur Marcos Romero ne se trompait pas quand il louait les qualités d’Adrián Cova en 2014. Le défenseur vénézuélien avait alors 13 ans et il ne savait pas encore qu’il allait plus tard défendre les couleurs de l’Atlético de Madrid.

Récemment arrivé du Venezuela avec sa famille, Adrián débuta à Marcet durant les cours d’été de 2012. Avec son frère Alejandro, il s’inscrit au Programme Professionnel, où il ne tarda pas à sortir du lot. « C’est un joueur puissant, très fort, rapide et avec des jambes très musclées », commentait son entraîneur dans la vidéo de présentation en début de page. « Il sait très bien occuper les espaces sans ballon, quelque chose qui peut être difficile pour les jeunes de son âge. De plus, il a la capacité à diriger son équipe, ce qui fait que ses coéquipiers le suivent. C’est une figure importante qui tire son équipe vers le haut. C’est un point de référence ».

Ádrián Cova posa con la elástica del Atlético Madrid.
Ádrián Cova pose avec le maillot de l’Atlético Madrid.

 « Au Venezuela j’étais mauvais, je perdais tous les ballons », se remémore Adrián. « À Marcet j’ai progressé dans les contrôles, le jeu de tête et la jambe gauche. Pendant ces trois ans à l’Académie de Haute Performance j’ai beaucoup appris et j’ai grandi, pas seulement comme footballeur mais aussi comme personne. Je me suis fait des amis et j’ai eu de bons entraîneurs, dont je me souviens avec affection ».

Durant son étape à Marcet, plusieurs équipes commencèrent à lui porter attention. Le défenseur central vénézuélien opta pour la Damm, un des centres de formation les plus importants du football espagnol. « J’y jouais avec les cadets en Division d’Honneur, quand l’Atlético s’intéressa à moi », explique l’arrière sud-américain, ravi d’être arrivé au club madrilène.

 «  Je suis fier d’être à l’Atlético, c’est comme une famille. Désormais je veux continuer à progresser »

« C’est un grand club, et il a énormément grandi durant les dernières années. Les gens s’intéressent à nous, ce qui nous donne beaucoup de responsabilités, dans le football comme dans les études. Je suis fier de faire partie de ce groupe. Je me sens comme dans une famille et je sais que c’est une grande opportunité pour moi. Désormais mon objectif est de consolider ma place dans cette équipe, continuer à progresser, jouer un jour en Première Division et représenter mon pays avec la ‘Vinotinto’ ».

Au Venezuela, il est déjà suivi. Et la presse du pays sud-américain le définit comme un joueur qui « n’a pas peur du changement de position, qui peut défendre sur les côtés et également évoluer comme arrière central, mais qui peut aussi remplir les fonctions de milieu défensif ». Né au Venezuela, formé à Barcelone et évoluant désormais à Madrid, les changements géographiques ne semblent pas non plus l’affecter. C’est pour cela que, quand on lui demande quelles sont ses principales qualités, il répond sans hésiter : « Sécurité, confiance et caractère ».

SHARE