Les élèves de Marcet peuvent continuer leurs études sans avoir à quitter le système éducatif de leur pays d’origine.

Fathy vit à Barcelone mais poursuit ses études dans une école parisienne. L’année dernière, le milieu de terrain français s’est installé en Espagne pour s’entraîner à l’Académie Marcet. Suite à cette décision, sa famille s’est inquiétée de la possibilité que le football impacte négativement sa vie scolaire. Ils craignaient que Fathy perde des années d’école et redoutaient qu’il doive passer au système éducatif espagnol. Le Marcet International Study Center Barcelona (MISCB) a trouvé le compromis parfait.

« Ils me donnent des cours par ordinateur tous les jours », explique le jeune joueur parisien. « On a un chat en ligne pour répondre aux questions posées par le professeur, on reçoit les devoirs et on fait des exercices en ligne. C’est un très bon système car il me permet d’allier football et études ».

« L’apprentissage mixte combine les avantages d’une école traditionnelle à la flexibilité des technologies modernes »

« Fathy et ses camarades sont à Barcelone mais continuent d’étudier dans leurs écoles d’origine », déclare Hermina del Castillo, tutrice académique au MISCB. « En fait, c’est comme s’ils étaient vraiment en classe puisque les enfants sont toujours en contact et en constant échange avec leurs professeurs. Il y a bien une feuille de présence et la participation de chaque élève est notée. »

Tout cela est possible grâce au ‘blended learning’, un système d’apprentissage mixte qui combine les avantages d’une école traditionnelle (cours accrédités, enseignants spécialisés, tuteurs, attention personnalisée, etc.) à la flexibilité des technologies modernes (ressources multimédias, vidéoconférences, environnement virtuel…). Par exemple, toutes les écoles impliquées enregistrent leurs classes. Ainsi, si un élève ne peut pas participer à un cours à cause d’un match ou par maladie, il pourra toujours reprendre le cours et les devoirs à un autre moment.

« LES ÉLÈVES ne sont jamais seuls. ils sont toujours avec un tuteur qui les aide et supervise leur travail »

Des dizaines d’élèves de différents pays fréquentent chaque jour le Marcet International Study Center Barcelona. « Nous travaillons avec des écoles appartenant à des systèmes éducatifs des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, du Mexique et de la Russie », explique le tuteur académique du centre, chargé de surveiller et de superviser le travail des élèves. « Il ne sont jamais seuls, ils sont toujours avec un tuteur qui les aide et qui agit comme le « mauvais flic « , s’assurant qu’ils ne soient pas sur les réseaux sociaux ou qu’ils respectent bien l’interdiction d’avoir leur téléphone portable en classe. »

Parallèlement, le travail quotidien du tuteur sert également de lien d’unité entre les élèves eux-mêmes, leurs familles et les écoles desquelles ils reçoivent les cours : ces écoles ont de nombreuses années d’expérience avec une équipe pédagogique spécialisée dans le travail à distance. Un système qui convient à Fathy et à tous les autres joueurs de football étrangers qui peuvent s’entraîner à Barcelone sans avoir à changer de système éducatif.

SHARE