David González signe pour les U-17 du Real Madrid après deux saisons au Numancia.

“J’ai joué comme attaquant mais aussi quelques fois en milieu de terrain et même en ailier. Je me considère comme un joueur qui a beaucoup marqué de but, mais je suis aussi capable de tirer la dernière passe et de créer le match”. C’est ainsi que David González Ballesteros se définit, la toute nouvelle signature des U-17 du Real Madrid pour la saison 2019-2020.

Question.- Qui t’a donné la nouvelle ? Comment as-tu réagi ?

Réponse.- Mes parents me l’ont dit. C’était un jour normal après la sieste. J’étais en panique car je ne m’y attendais pas du tout. Je ne savais pas qu’ils me suivaient, c’était une énorme surprise. A ce moment-là je n’y croyais pas, mais je commençais petit à petit à le réaliser.

Q.- Quand es-tu tombé amoureux de ce sport ?

R. – Cet amour vient de la famille. Mon père a joué au football toute sa vie et je suis allé le voir dès l’âge de trois ans. Je jouais autant de fois que je le pouvais et au final, je suis tombé amoureux de ce sport. Quand j’avais 6 ans, je me suis inscrit à l’école municipale de ma ville. Deux saisons plus tard, je débutais dans la catégorie U-9 avec le Burgos CF et je suis resté avec eux pendant 7 ans. En 2017-18, j’ai rejoint le Numancia pour deux ans encore. Et maintenant, grâce à tout ça, j’ai pu signer pour le Real Madrid.

David González, durante un entrenamiento en Marcet en el verano de 2017.
David González, lors d’une séance d’entrâinement en 2017.

Q.- Tu es arrivé à Marcet juste avant de commencer ta première saison avec le Numancia…

R.- Oui, j’étais en cours intensifs 15 jours en août 2017. Ils m’ont parlé de Marcet et j’ai décidé de voir à quoi ça ressemblait. Ce que j’ai le plus aimé, c’est la manière de travailler. Je me souviens que pendant les cours d’été on nous faisait transpirer comme des fous, mais toujours de manière ordonnée et bien planifiée.

Q.- En quoi cette expérience était utile ?

R.- Je me suis amélioré. Elle m’a aidé à voir de nombreux aspects du football d’une manière différente. Par exemple, j’ai compris comment utiliser davantage les espaces libres sans toujours m’approcher du ballon.

Q.- Comment vas-tu affronter cette nouvelle étape du Real Madrid ?

R.- Je veux continuer comme avant car les résultats sont là. À Madrid, la façon de travailler sera différente et je sais qu’au début je devrai faire beaucoup d’efforts et de sacrifices. Mais au final l’objectif de tous les garçons comme moi est le même : avancer petit à petit pour devenir professionnel et arriver le plus haut possible.

 

 

SHARE