Álvaro Fernández Calvo arrive au Celta B et a tout pour devenir une référence du football espagnol.

Comme beaucoup d’autres gardiens de but des grands clubs espagnols, Álvaro Fernández Calvo a également voulu teste en personne la méthodologie Marcet. Il connaissait les programmes intensifs de Madrid, auxquels il a participé pour la première fois quand il avait 10 ans. Mais en 2012 et 2014, quand le portier défendait déjà les couleurs du Real Madrid, il décida de venir au siège principal Marcet de Barcelone durant l’été. Quelques mois après, les entraîneurs de la Sélection espagnole lui ont porté attention et l’ont convoqué pour un important tournoi se déroulant à Moscou.

Depuis, Álvaro est devenu un habitué de la “Roja”. Avec la sélection, il gagna le Championnat d’Europe U-17 et U-19, en plus d’être vice-champion du monde dans ces deux catégories. Une trajectoire impressionnante pour l’actuel gardien du Celta de Vigo B, club où il est arrivé en 2016 après plusieurs saisons au Real et à Málaga.

Natif d’Arganda, Álvaro joua un rôle clef dans la qualification de sa sélection au mondial U-19. Il stoppa la première tentative allemande durant la séance de pénaltys, lors de la demi-finale du Championnat d’Europe. Cet arrêt permit à l’Espagne de se qualifier non seulement à la finale, mais aussi d’obtenir son billet pour la Coupe du Monde. Dans cette vidéo, le gardien de la sélection explique comment il a vécu cette expérience excitante en Inde :

Selon le site Fútbol Juvenil, le portier madrilène est remarqué pour « son agilité et son élasticité », malgré ses plus de 180cm de taille. « Remarquable dans son placement et vaillant dans ses sorties » ajoute le site du Real Madrid, soulignant également son habileté dans le jeu au pied.

Des compétences qu’il a travaillé dans ses clubs et également à Marcet. « Ce sont des entraînements très intenses, et c’est quelque chose dont j’ai besoin pour être prêt à disputer la saison qui arrive », affirmait le jeune gardien dans cette interview, réalisée au centre d’entraînement sportif Marcet en 2015 :

Álvaro avait dix ans la première fois qu’il vêtit le maillot de Marcet. Il le fit à Madrid, durant un Cours Intensif de Noël. « Nous avons connu Marcet grâce à d’autres personnes, et nous l’y avons donc inscrit quand il avait 10 ans », se rappelle Luis, le père du gardien : « Après cela il a aussi participé à un cours d’été à Barcelone. L’expérience fut positive et très enrichissante dans tous les aspects. Nous en gardons un bon souvenir ».

Álvaro entame désormais une période fondamentale pour sa carrière sportive. Malgré une blessure qui l’a laissé de côté au début de la saison 2019-20, il a tout pour devenir une référence du sport espagnol pour la prochaine décennie. Et s’il continue de démontrer sa qualité sur le terrain comme il l’a fait jusqu’à présent, le football lui réservera sans aucun doute une carrière professionnelle au plus haut niveau.

 

SHARE