Se reposer, soigner ses blessures et se maintenir en forme sont les objectifs fondamentaux pour tout athlète pendant la période des vacances.

Après 10 mois d’entraînement et de compétition arrivent les vacances d’été pour les footballeurs. Déconnexion, plaisir, repos, fêtes… Les athlètes profitent de cette longue pause pour se consacrer à ce qu’ils ne peuvent pas faire pendant le reste de l’année. Logique et légitime, mais jusqu’à un certain point. Si l’été rime avec excès, les conséquences négatives risquent de se répercuter sur la saison suivante.

Les entraîneurs physiques connaissent très bien les problèmes causés par des vacances excessives. En réalité, une partie de leur travail consiste également à guider les joueurs pendant l’été, à travers des plans personnalisés qui garantissent le bon équilibre entre repos et maintien de la forme. La grande majorité des professionnels de ce secteur s’accordent pour souligner trois objectifs fondamentaux pour tout athlète pendant la période des vacances :

 

1. Se reposer

Après une longue phase de compétition, le plus important est de recharger les batteries pour la pré-saison. Il s’agit de rétablir le système nerveux et d’oublier le stress et la tension psychologique accumulés au cours des mois précédents. “Il faut se reposer, manger différemment, être avec la famille, sortir avec des amis et s’amuser”, explique Víctor Salas, ancien footballeur professionnel et actuel entraîneur de l’Équipe Nationale andalouse de football des U-16 ans. “Pendant l’année, l’exigence physique et mentale peut être énorme, il faut profiter de l’été pour se déconnecter de tout, trouver la tranquillité désirée et alléger cette pression”.

Un correcto descanso es fundamental para poder rendir al 100%.
Le sommeil est essentiel pour être performant à 100%.

“Nous invitons toujours les élèves du Programme Professionnel à faire ce qu’ils veulent pendant la première semaine de vacances”, explique Moisés Falces, responsable du Département Optimisation des Performances Physiques à Marcet. “À partir de la deuxième semaine, il faut effectuer à nouveau une certaine activité physique, mais cette déconnexion initiale est importante pour que le joueur soit motivé lors de la reprise de son entraînement.”

 

2. Soigner ses blessures

À la fin de la saison, de nombreux joueurs remarquent une gêne dans certaines zones de leur corps
. En ce sens, les vacances sont une occasion unique de régénérer les structures endommagées. L’été est le moment idéal pour améliorer et perfectionner tous les aspects qui ne peuvent pas être couverts en période de compétition pour obtenir un résultat à court terme.

Las vacaciones son una oportunidad única para regenerar las estructuras dañadas.
Les vacances sont une occasion unique de régénérer les structures endommagées.

Il est essentiel de personnaliser au maximum les programmes d’entraînement pour récupérer de ses blessures. “Chaque joueur est un monde à parti entière et on doit prendre en compte toutes ses circonstances et son histoire lors de la planification de sa période transitoire”, explique Lluís Sala, entraîneur physique en force musculaire et réadaptateur de la première équipe du Girone lors de la saison 2018-19.

“Une planification personnalisée de l’après-saison est fondamentale notamment pour les blessures. Il est également important de savoir où partent en vacances les joueurs, pendant combien de temps, s’ils ont la possibilité d’aller à la salle, etc.” Plus les entraîneurs physiques disposent d’informations, plus le programme d’entraînement qu’ils pourront concocter pour chaque joueur sera personnalisé.

 

3. Se maintenir en forme

Être en vacances ne signifie pas négliger la forme physique ni l’alimentation. “Pendent l’été, beaucoup de joueurs perdent les bonnes habitudes qu’ils ont conservées tout au long de la saison“, déclare Sala. “Ils ne pensent plus à leur régime alimentaire, leurs habitudes d’entraînement, de repos… C’est possible pendant quelques jours, mais à l’approche de la pré-saison, il faut s’entraîner à nouveau.”

“Dès la deuxième semaine, il faut reprendre le renforcement musculaire et la prévention des blessures”, explique Falces. “Un footballeur ne peut pas se déconnecter trop longtemps au niveau musculaire, sinon il court le risque de souffrir de gêne au niveau du pubis, de surcharges des ischio-jambiers ou des abducteurs, de décompensation entre le train supérieur et le train inférieur…”.

A medida que se va acercando la pretemporada hay que volver a entrenarse.
Un footballeur ne peut pas se déconnecter trop longtemps pendant l’été.

Afin de ne pas perdre de tonus, il est également bon d’essayer d’autres types de sports, tels que le cyclisme ou la natation. “Ce sont des activités qui impliquent un autre type de régime moteur et différents stimuli qui profitent au joueur”, ajoute l’entraîneur physique de Marcet, qui conseille également aux élèves de l’Académie de ne pas se retirer complètement du football pendant l’été. “Le risque est de perdre la coordination et les mécanismes structurels qu’ils avaient assimilés avant cette pause.”

Enfin, il ne faut pas non plus abandonner son régime alimentaire pour rester en forme. “Adopter de bonnes habitudes alimentaires est un facteur déterminant”, déclare Salas. “Les excès se paient. Un joueur qui reprend l’activité avec quatre ou cinq kilos de plus peut souffrir de conséquences pendant des mois, car il faudra quatre semaines pour récupérer le poids initial et quatre autres pour retrouver sa forme. Cela signifie ne pas commencer la saison comme joueur titulaire et le regretter tout sa carrière sportive.”

SHARE