Jonathan Toro atteint la première division portugaise et la sélection nationale du Honduras.

Le 12 février  2012, Jonathan Rubio Toro prit un avion pour l’Espagne. L’attaquant hondurien était sur le point de commencer son cycle de formation chez Marcet et venait à Barcelone avec un objectif précis. “Jonathan, qu’est-ce que tu emmènes dans ta valise ?”, lui demanda un journaliste. “Le rêve de devenir professionnel en Espagne”, répondit l’avant-centre.

Six ans après, le rêve de Jonathan est devenu réalité. Le jeune issu de San Pedro Sula signait à Huesca, récent promu en première division après une saison spectaculaire en Liga123 (deuxième division espagnole). Une opportunité en or pour un joueur qui avait déjà fait parler de lui au Portugal, avec le maillot de Gil Vicente, et durant différents prêts à Varzim, puis à l’Académica de Coimbra et à Tondela.

Jonathan Rubio durante un partido con el Tondela.
Jonathan Toro pendant un match avec Tondela.

Jonathan était courtisé par plusieurs équipes de premières divisions européennes depuis quelques années. Durant la saison 2013/14, il s’est entraîné avec Sion qui était sur le point de le faire signer. Mais le club de Sion arriva avec une offre qu’on ne peut pas refuser, laissant le club suisse impuissant. Le ‘numéro 10’ hondurien a donc choisi le club portugais, également pour l’importante tradition footballistique du pays. Gil Vicente était le lieu idéal pour que la jeune promesse puisse déployer tout son potentiel dans un club de première division.

“C’est une grande opportunité pour ma carrière”, commenta Jonathan. “L’organisation suisse et la qualité de vie qu’on y trouve me plaisait beaucoup, néanmoins, d’un point de vue footballistique, le Portugal est une bien meilleure option car le niveau de son championnat est beaucoup plus élevé”.

Jonathan a passé plus de trois ans à s’entraîner chez Marcet. Depuis son arrivée à Barcelone, l’équipe technique de l’académie n’avait aucun doute : l’attaquant hondurien avait tout ce qu’il fallait pour pouvoir arriver au football du plus haut niveau.

Son séjour à Marcet lui a permis de développer son talent et de constamment s’améliorer. Un travail acharné et sérieux qui porta une première fois ses fruits quand Jonathan fut convoqué pour l’Équipe Nationale U-20 de son pays. Son transfert à Huesca et ses bonnes performances au Portugal lui ouvrirent les portes de la sélection A, qu’il a rejoint à l’été 2019 en marquant deux buts dans ses duex premiers matchs”.

Jonathan Rubio celebra uun gol con el Gil Vicente.
Jonathan Toro célèbre un but avec Gil Vicente.

“J’ai toujours pensé que ce serait difficile d’arriver à la sélection nationale, parce que le staff technique du Honduras n’avait jamais vraiment fait attention à moi”, expliqua l’attaquant. “Mais finalement j’ai eu mon opportunité. Je n’ai pas désespéré et les choses sont venues naturellement. Maintenant je rêve de jouer une Coupe du monde, mais il faut y aller pas à pas”. Et le premier pas est de réaliser une bonne saison en Première Division portugaise, avec le maillot de Tondela.

SHARE