Ibrahim Khalaf participe au Marcet Soccer Camp au Liban et gagne une bourse pour s’entraîner pendant deux semaines à Barcelone.

C’est son cousin qui lui a annoncé que Marcet débarquait au Liban. C’était en octobre 2018 et Ibrahim Khalaf jouait déjà au Al Ahed, la meilleure équipe du pays. “Dès que j’ai su que Marcet allait organiser un Soccer Camp dans ma ville, j’ai décidé de tenter le coup. Je savais que le niveau de cette académie est plus élevé que ce que j’étais habitué mais je n’y ai pas réfléchi à deux fois.”

Ibrahim est un avant-centre et dribbler et tirer aux buts sont ce qu’il sait faire de mieux. Il en a donné la preuve au Marcet Soccer Camp auquel il s’est inscrit. “A la fin du cours, ils m’ont dit que j’étais le meilleur de tous les participants de ma catégorie [2004]. Le prix était une bourse pour se former à Barcelone pendant deux semaines. Je n’ai pas hésité une seconde à saisir cette occasion unique de développer ma carrière de footballeur.”

“Je n’ai pas hésité à saisir cette occasion unique de développer ma carrière de footballeur”

Presque un an après le MSC, Ibrahim continue de se rappeler de cette expérience qui lui a ouvert les portes de Barcelone. “On a fait beaucoup d’activités, c’était très intense. Dans mon club, je n’avais jamais couru autant”, explique l’attaquant libanais, qui a tenté dans les mois qui ont suivi d’appliquer les conseils reçus ces jours-là : “Les analystes m’ont dit qu’il fallait travailler sur ma position, réfléchir à la manière dont je me déplace sur le terrain ou dans quelle zone je dois rester…”

Ibrahim Khalaf durante una sesión de entrenamiento de la Marcet Talent Cup.
Ibrahim Khalaf lors d’une séance d’entraînement de la Marcet Talent Cup.

“Au début du MSC, ils nous ont dit qu’ils allaient nous évaluer en profondeur et qu’ils nous enverraient ensuite les statistiques et les résultats des observations effectuées. J’ai toujours ces informations sauvegardées sur mon portable”, déclare Ibrahim avec un sourire en coin avant de commencer une séance d’entraînement au siège central de Marcet.

Ce qui m’a le plus surpris à Barcelone, ce sont les entraînements sur la plage. C’est une grande nouveauté pour moi. J’adore ça car le sable rend les mouvements plus difficiles et développe davantage les muscles. Dans la Talent Cup, on fait de nombreux entraînements techniques, tactiques, physiques… Au début c’était difficile car c’est un cours très intensif, mais en me reposant correctement j’ai pu m’habituer à ce rythme. Ce sera sans aucun doute une expérience très utile. Mon endurance physique s’améliore et je deviens progressivement un meilleur joueur.”

SHARE