Mateu Morey signe au Borussia Dortmund après avoir gagné le Championnat d’Europe U-17 et la UEFA Youth League.

En 2007 il gagna l’Euro U-17 avec l’Espagne en étant l’un des protagonistes de la ‘Roja’. Un an plus tard il souleva la UEFA Youth League sous les couleurs du Barça. La presse internationale commença alors à le comparer à Philipp Lahm. Pas seulement pour sa petite taille, mais surtout pour son intelligence footballistique, sa position sur le terrain et son attitude offensive. De grands clubs européens comme le Bayern, la Juve et le Manchester United commencèrent à le suivre de près, mais c’est bien le Borussia Dortmund qui rafla la mise et parvint à signer l’une des plus grandes promesses du football mondial.

Mateu Morey signa au club allemand à l’été 2019. Quelques mois avant, le latéral majorquin avait déjà annoncé son intention de ne pas renouveler son contrat avec le Barcelone. Après trois ans chez les Juvéniles A du club azulgrana, Mateu rejoint l’équipe B lors de la saison 2018-19, mais une grave blessure l’empêcha de prendre part à la compétition. Une fois remis sur pieds, il décida de tenter sa chance à Dortmund, où il a pu retrouver deux ex ‘culés’ : Sergio Gómez et Paco Alcácer.

Mateu Morey señala el escudo del Borussia Dortund.
Mateu Morey montre le bouclier du Borussia Dortmund.

Le site internet du club allemand décrit sa nouvelle recrue comme « un latéral qui interprète le football de manière très offensive », avec des « passes courtes, peu de contacts et toujours à la recherche du beau geste ». Des caractéristiques que Mateu commençait déjà à montrer à Marcet quand il avait six ans, âge où il commença à s’inscrire aux cours intensifs de l’académie. « Mon cousin et un de ses amis allaient chaque dimanche au ‘Curso Anual’, c’est pour ça que ma famille m’y a inscrit », explique le latéral. « C’est mon père le ‘coupable’ de ma passion pour le football. Je marchais à peine que j’allais déjà voir tous les matchs qu’il jouait le weekend. Sans lui, rien de tout ça n’aurait été possible ».

« À Marcet je me souviens que les professeurs étaient très proches de nous, avec beaucoup d’application pour que nous puissions apprendre », se rappelle le joueur majorquin. « Lors des cours je travaillais beaucoup la technique, surtout la conduite de balle, le contrôle, les passes, la jambe faible… Et c’est évident que j’ai progressé. Quand tu es entouré de bons entraîneurs c’est facile d’apprendre ».

Mateu Morey durante un entrenamiento en Marcet.
Mateu Morey lors d’une séance d’entraînement à Marcet.

Cependant, au début de la saison 2019-20 le Dortmund n’a pas pu voir tout ce que Mateu avait appris, puisque le défenseur se disloqua l‘épaule durant un match amical disputé en août. Jusque-là, le majorquin avait été la surprise de l’été, et tout indiquait que l’entraîneur Lucien Favre avait l’intention de le faire jouer titulaire lors de la Supercopa contre le Bayern.

Ces plans furent perturbés par une blessure qui, même si sans gravité, éloigna le défenseur des terrains pendant quelques mois. Pour son retour à la compétition, Mateu fut convoqué plusieurs fois avec l’équipe première, mais c’est avec la réserve qu’il se montra le plus. La direction du club croit en lui « sur le long terme », en suivant sa politique de signer des jeunes joueurs de talent. Avec le retour probable de Achraf Hakimi au Real Madrid dans les années suivantes, ses opportunités de devenir le patron du côté droit de Dortmund pourraient considérablement augmenter.

Mateu Morey en un partido con la Selección española.
Mateu Morey lors d’un match avec l’Équipe nationale espagnole.

« Le Borussia est un club fantastique et qui mise beaucoup sur les jeunes. Je l’ai choisi justement pour cela, et je crois que je peux apporter ma pierre à l’édifice de cette équipe », explique Mateu après son transfert. « J’avais vu le stade à la télé, mais être ici pour de vrai est très différent, c’est très impressionnant. Le mieux à Dortmund, c’est que nous voulons toujours avoir le ballon. Je souhaite m’intégrer rapidement, aider l’équipe et surtout apprendre la langue. Tout sera bien plus facile après ça ! »

SHARE