Le talent n’est pas un cadeau génétique, mais une succession d’efforts pour réussir.

Chez Marcet, nous encourageons nos étudiants à atteindre leur potentiel maximal, en les incitant à comprendre le football et à jouer intelligemment, avec la capacité de voir, de comprendre, de décider et d’exécuter rapidement et bien. Mais comment en vient-on à développer ces compétences ?

Pour trouver les talents, nous ne devons pas regarder au début, mais à la fin du processus. Les compétences émergent et se développent suite à l’entraînement des capacités innées (dans ce cas, au football) à la formation, à la pratique et à l’apprentissage intelligent, en tenant compte de l’influence des catalyseurs – positifs ou négatifs – qui accélèrent ou freinent le processus d’acquisition de compétences.

Il existe des catalyseurs externes, tels que l’environnement du joueur, sa famille ou son pays d’origine. Et il y a des catalyseurs internes, c’est-à-dire intrapersonnels. Il s’agit de la prise de conscience par l’élève de ses forces et de ses faiblesses et de sa capacité à se voir de manière réaliste : Qui suis-je ? Comment ? Qu’est-ce que je veux ? L’intelligence émotionnelle, l’attitude positive, l’estime de soi et les valeurs entrent en ligne de compte.

Afin de canaliser tous ces éléments dans développement des talents, nous avons besoin d’un modèle pédagogique centré sur l’élève. C’est pourquoi les professeurs de Marcet n’enseignent pas, mais éclairent le joueur pour qu’il tire ses propres conclusions et apprenne par lui-même. En d’autres termes, l’étudiant doit apprendre à apprendre (métacognition), car il n’aura pas toujours un enseignant à ses côtés. Toute action dans laquelle il est impliqué (matchs, entraînements, expériences de vie) sert à pouvoir progresser jusqu’à son potentiel maximal.
 

Neurofootball

La méthode Marcet est un processus cognitif basé sur les neurosciences qui comprend 11 étapes

1.- Identification. Identifier les compétences, les connaissances, les attitudes et les valeurs qui, dans 10 ans, seront exigées par les directeurs sportifs et les dirigeants des clubs professionnels des meilleures ligues de football d’Europe occidentale pour les engager. Cette identification est le résultat d’un travail continu. Elle est donc constamment mise à jour au fur et à mesure de l’évolution de la réalité étudiée.

2.- Pondération. Nous déterminons pour chacune des compétences, connaissances, capacités et valeurs identifiées un poids spécifique en rapport à la spécialité et à la position du joueur sur le terrain.

3.- Analyse. Pour faciliter l’apprentissage et l’évaluation, les compétences, connaissances, compétences et valeurs identifiées sont décomposées et disséquées en comportements très spécifiques et détaillés, de sorte que l’enseignant et l’évaluateur doivent uniquement vérifier si l’élève fait quelque chose ou non, et avec quel degré d’intensité (jamais, parfois, souvent, toujours).

4.- Évaluation Matrix initiale. Déterminer la situation et le niveau réel de l’élève dans chacune des compétences, connaissances, aptitudes et valeurs de son processus d’apprentissage.

5.- Détermination des objectifs personnalisés pour chaque élève. Nous décidons avec chaque élève quelles compétences, connaissances, compétences et valeurs nous souhaitons améliorer et acquérir (nominatif).

6.- Planification. Déterminer des stratégies d’apprentissage personnalisées. Comment et quand amener l’étudiant à atteindre les objectifs fixés. Nous programmons des actions de formation spécifiques grâce à un plan déterminé.

7.- Action. Mettre la stratégie en pratique à travers des exercices, des jeux et des activités planifiées.

8.- Réaction. Nous évaluons avec chaque élève les erreurs faites pendant l’action afin de la répéter (réaction) avec les corrections appropriées auxquelles l’étudiant est arrivé par ses propres conclusions. Agir par conviction, pas par instruction. Le professeur Marcet ne fait que l’induire et l’éclairer. Si nous réalisons que l’élève ne peut pas atteindre les objectifs visés, nous changerons immédiatement – et autant de fois que nécessaire – les stratégies planifiées par de nouvelles pour s’adapter au processus cognitif de chaque élève.

9.- Évaluation Matrix. Une fois que le délai fixé pour atteindre un objectif est arrivé à terme, l’étudiant est évalué pour voir dans quelle mesure il l’a atteint. Lorsque le résultat est satisfaisant, nous établissons de nouveaux objectifs.

10.- Visualisation des résultats. Avec l’évaluation de la Matrice, l’étudiant est conscient d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences : il est ainsi motivé pour continuer son apprentissage avec assiduité et une attitude positive.

11.- Détermination de nouveaux objectifs. L’enseignant et l’élève établissent en permanence les nouveaux défis et objectifs que l’élève doit atteindre. Le processus est répété pour chaque action formatrice. C’est le cercle de l’excellence.

SHARE