Deependra Negi marque pour son tout premier match en première division indienne.

Il a quelques années, il s’entraînait tous les jours à Marcet. Il évolue aujourd’hui en Première Division indienne et a partagé le vestiaire avec des stars comme Dimitar Berbatov. À 19 ans, Deependra Negi brûla toutes les étapes et sa signature au Kerala Blasters FC fut l’étincelle qui lui ouvra les portes à l’élite du football mondial.

« C’est fantastique de pouvoir s’entraîner et jouer avec quelqu’un comme Berbatov », commentait le milieu de terrain indien. « Il est une figure forte, positive, et être à ses côtés m’aide à devenir plus professionnel sur et en dehors du terrain. J’apprends beaucoup de lui ». En plus de l’attaquant bulgare de Manchester United, Deependra a également joué avec l’ex « diable rouge» Wes Brown, dans une équipe dirigée par un autre anglais de renom : l’ex gardien David James.

Quel est le secret pour accéder au football professionnel? « Il n’y en a pas », assure le joueur indien. « Il faut simplement travailler dur et apprendre chaque jour quelque chose de nouveau. Marcet a eu une grande importance et m’a énormément aidé dans mon parcours. Pour un footballeur, l’Espagne est le meilleur des endroits pour se former et apprendre à être joueur professionnel. À Marcet j’ai pu observer mes progrès jour après jour ».

Deependra Negi lors de ses débuts en Super Liga india.

Deependra est venu à Barcelone au milieu de la saison 2015-16. L’agent Ravi Daswani, de RD Global Sports l’a repéré durant un match amical entre les sélections U-17 d’Inde et de Singapour : « Je me suis tout de suite rendu compte qu’il avait du talent. Il est élégant et polyvalent sur le terrain. J’ai décidé de contacter sa famille pour l’amener en Espagne, et je savais que l’Académie de Haute Performance Marcet était la meilleure option pour qu’il puisse terminer sa formation, s’adapter au football européen et faire des essais dans différents clubs ».

Deependra n’a pas tardé à trouver une bonne équipe. Pour la saison 2016-17 il a vêtit le maillot du CF Reus Deportiu en Deuxième Division espagnole. Il décida ensuite qu’il devait tenter sa chance dans son pays. « Je suis rentré en Inde et j’ai pu faire un essai pour les Kerala Blasters qui m’ont signé peu après », se rappelle le milieu de terrain qui dans cette vidéo de 2016 parle de son passage à Marcet :

« À Barcelone j’ai découvert un football bien plus technique que ce à quoi j’étais habitué, mais mon pays se développe rapidement et c’est justement dû au grand nombre de joueurs et entraîneurs espagnols qui ont signé dans des clubs indiens ces dernières années », explique Deependra. Lors de son premier match en Super Liga indienne, il marqua un but contre le Delhi Dynamos FC. « C’est fantastique, je ne peux pas décrire cette sensation de mettre un but dans ce stade… C’est un rêve qui devient réalité » commenta-t-il après le match.

Deependra con la camiseta del Hyderabad FC.
Deependra avec le maillot du Hyderabad FC

Après deux ans passés dans ce club, Deependra continua son aventure en première division du sous-continent asiatique avec le club du Hyderabad FC. « Mon objectif désormais est de jouer le mieux possible avec mon club et j’aimerai accéder à la sélection ». En tant que milieu de terrain d’un des principaux clubs du pays, il ne manque pas d’exposition.

SHARE