Pablo Arenzana a profité des cours intensifs Marcet pour progresser dans les tirs avec la jambe faible. Aujourd’hui il joue à la Real Sociedad.

Il s’entraînait toutes les semaines à l’école de la Real Sociedad depuis ses 8 ans, mais il dû attendre d’en avoir 12 pour que le club de Saint Sébastien ne le fasse signer. C’était en 2018 et Pablo Arenzana assistait déjà depuis un an aux cours intensifs Marcet. L’attaquant originaire de La Rioja est un joueur versatile, jouant avec ses deux pieds et qui brille par sa taille, sa force et sa vitesse.

Question.- Dans quelle équipe jouais-tu avant de signer à la Real ?

Réponse.- À Valvanera, un modeste club de Logroño. C’est là-bas que j’ai commencé à jouer au football.

Q.- À quels cours ou tournois as-tu participé avec Marcet ?

R.- À l’été 2017 j’ai suivi le cours de Grado Master et j’ai participé à l’Academies’ World Cup of Football. Plus tard j’ai fait plusieurs tournois sous les couleurs de Marcet, comme la Ávila Cup et la Media Gol Cup, à Cornellá. À l’été 2018 j’ai répété l’expérience.

Pablo Arenzana en un partido de Marcet contra el Atlético de Madrid.
Pablo Arenzana joue por Marcet contre l’Atlético de Madrid.

Q.- Qu’as-tu appris à Marcet ?

R.- J’ai surtout grandement amélioré ma technique de tir avec les deux pieds. De plus, j’ai appris à travailler en équipe avec des gens que je ne connaissais pas du tout. Les relations d’amitié que j’ai noué sont aussi très importantes, elles sont d’ailleurs toujours d’actualité.

Q.- Te souviens-tu du jouer où la Real Sociedad t’as recruté ?

R.- Je m’en rappellerai toujours. C’était à la rentrée des classes. Mes parents m’ont dit que le secrétaire technique de Valvanera allait venir à la maison, et c’est lui qui nous a informés que la Real était intéressé par moi. Je me suis senti très heureux et très fier.

Pablo Arenzana en un partido de la Real Sociedad.
Pablo Arenzana lors d’un match de la Real Sociedad.

Q.- Avec ta nouvelle équipe, tu as réussi à marquer face au Barça. De plus, de par ton âge, tu es encore un Minime, mais tu joues déjà avec les Cadets. On dirait que tu tires profit de la confiance qu’ils ont placé en toi…

R.- L’expérience se passe très bien. Je veux continuer à apprendre et je suis très content de vivre cette étape formative dans un club d’élite comme l’est la Real Sociedad.

 

SHARE