Pedro Arce retourne en Première Division grecque après son passage au Club América.

« Rapide, habile, créatif ». C’est ainsi que la presse méxicaine décrit Pedro Arce Latapi, qui a signé en 2017 à l’América, le club le plus prestigieux du pays nord-américain. L’équipe « azulcrema » rapatria donc le milieu de terrain de Saltillo, qui durant les saisons précédentes s’était mis en évidence en Super League grecque, après s’être formé durant deux ans et demi à l’Académie de Haute Performance Marcet.

« Même s’il n’est pas un vrai buteur, sa qualité au milieu de terrain lui a permis d’être un habituel titulaire dans chaque équipe grecque où il a joué », peut-on lire dans « Récord », faisant allusion au Anagennisi Giannitsa FC, au AO Kavala et, surtout, au Veria FC, où Arce joua 1.505 minutes et marqua 5 buts.

« J’ai passé cinq années merveilleuses en Grèce, j’y ai beaucoup mûri et je crois que pour la prochaine étape de ma carrière je ne pouvais rêver mieux que l’América », affirmait le milieu dans une interview accordée à ‘Fútbol Total’. Néanmoins, Pedro n’est pas parvenu à se faire une place dans le onze titulaire de l’América et préféra donc retourner en Super League pour la saison 2018-19, où il signa définitivement au Panionios.

L’ ‘Iniesta mexicain’ était parti très jeune de son pays. Quand il jouait chez les U-20 de Puebla, il décida de partir en Europe pour se former et choisi le Programme Professionnel de Marcet. Les souvenirs de Barcelone accompagnèrent Arce durant le reste de sa carrière sportive : « Pour moi, la Fondation Marcet est comme une deuxième maison. J’en garde de très bons souvenirs et surtout de belles amitiés. Je serai toujours reconnaissant envers le président José Ignacio Marcet. Sans son soutien, je crois qu’il aurait été impossible de réaliser tout ce que j’ai fait jusque-là ».

« Au final il a réussi, et tout le mérite lui revient car il a su avoir l’humilité suffisante pour reconnaître qu’il devait encore apprendre », commenta José Ignacio Marcet à l’ESPN mexicaine lors d’une interview téléphonique depuis l’autre côté de l’Atlantique après la signature d’Arce à Veria. « Nous avons seulement orienté son évolution. Ce qui a suivi pour lui est le résultat de ses efforts ».

Selon le président de Marcet, « Pedro Arce est le modèle de joueur mexicain qui a su interpréter le football européen. Au début il a dû se rendre compte qu’il n’avait pas les capacités nécessaires. Au moment où il l’a reconnu, il a commencé à apprendre et a débuté un processus qui l’a amené au succès ».

Désormais, le milieu de terrain devra continuer à démontrer toute sa qualité avec le maillot de Panionios, comme il l’a déjà fait avec les autres équipes grecques où il évoluait avant son bref retour au Mexique.

 

SHARE