Marcet Soccer Camps

La méthodologie de notre académie se répand internationallement grâce à des séjours où formation et investigation vont de pair.

La soif de football se répand rapidement et de manière constante dans le monde entier. De plus en plus de pays considèrent l’Espagne comme un modèle qui doit être suivi par les nouvelles générations. Et quand il s’agit de football formatif, tout le monde mise sur la qualité. En effet, depuis quelques années, les Marcet Soccer Camps (MSC) se sont multipliés : des séjours conçus pour amener la méthodologie de Marcet aux joueurs qui ne peuvent pas se rendre en Espagne pour l’essayer.

Les États-Unis, le Mexique, le Panama, le Pérou, le Maroc, le Liban, l’Arabie Saoudite, l’Inde ou l’Ukraine font partie des pays qui ont déjà accueilli un MSC, dont la durée est généralement d’une ou deux semaines. « Pouvoir apprécier une réelle évolution en cette période est fondamental pour que les étudiants soient motivés et obtiennent des résultats concrets », explique Franco Sanchírico, responsable de ces séjours. « Pendant un Soccer Camp, la qualité est toujours appréciée. Nous avons l’habitude de voir les parents des joueurs surpris par la vitesse à laquelle leurs enfants évoluent en si peu de temps, intégrant de nouveaux concepts tactiques et améliorant leur prise de décision sur le terrain. »

« Quand j’ai entendu parler de cet événement, je n’ai pas hésité une seconde », se souvient Derick Keizer, qui s’est inscrit au MSC de Mexico. « Au cours de cette semaine d’entraînement, j’ai tout donné, car je voulais gagner la bourse des meilleurs joueurs du campus. Le dernier jour, les techniciens ont annoncé les gagnants après le match. J’en faisais partie, c’était incoryable », se souvient le latéral gauche mexicain qui, deux mois après son entrée au MSC, s’est rendu en Europe grâce à la bourse qu’il avait gagnée.

Un niño acaba de golpear la pelota durante un MSC en Panamá.
Un élève lors d’un Marcet Soccer Camp au Panama.

Avec ou sans bourse d’études, de nombreux joueurs décident de s’entraîner à Barcelone après avoir essayé la méthodologie Marcet sur l’un de ces campus intensifs. C’est le cas de Joseph Masaid, qui a participé à un MSC aux États-Unis : « Je n’avais jamais rien vu de tel auparavant. Tout est axé sur l’amélioration de notre personnalité en tant que joueur. À Marcet, ils enregistrent tout et prennent l’évaluation très au sérieux. Il y a des analystes qui se réunissent avec nous pour fixer des objectifs personnels et suivre notre progression, étape par étape. »

Mais il ne s’agit pas seulement de progresser individuellement. Pendant ces séjours, formation et investigation fonctionnent ensemble. En ce sens, les Marcet Soccer Camps agissent scientifiquement dans le but de diagnostiquer de manière comparative l’état réel du football de base afin d’améliorer ses pratiques éducatives à travers le monde. La première étape pour avancer dans cette direction est précisément la collecte d’informations fiables à l’échelle mondiale. C’est là que les MSC entrent en jeu car ils permettent de nouer des contacts avec des jeunes footballeurs du monde entier, chacun avec ses habitudes, ses traditions et ses différentes structures.

Ce projet de recherche de la Marcet Football University est né pour répondre à la question suivante : « Est-ce que les jeunes acquièrent par le football formatif les compétences dont ils auront besoin à l’âge adulte ? ». L’exploration de dizaines de milliers de joueurs de football et d’acteurs de ce sport dans des dizaines de pays à travers le monde permettra d’élaborer un Programme d’Intervention fondé sur des preuves scientifiques pour répondre à la fois aux problèmes méthodologiques et au manque actuel d’outils spécifiques pour les enfants et les adolescents. Grâce au football, les jeunes peuvent développer des aptitudes dont ils auront besoin pour le restant de leur vie, aussi bien sur le terrain que en dehors.

« Nous avons généralement beaucoup d’attentes dans les pays où nous nous rendons et nous revenons toujours satisfaits du travail accompli », explique Sanchírico. « Nous nous adaptons aux besoins de nos hôtes et aux circonstances de chaque lieu visité. Nous voyageons toujours avec une équipe de formateurs, d’évaluateurs et de conseillers en formation qui parlent plusieurs langues et qui sont spécialisés dans ce type d’événements. Généralement, les étudiants en veulent toujours plus. C’est pourquoi nous travaillons constamment pour préparer le Marcet Soccer Camp suivant. »

Marcet Soccer Camps

La méthodologie de notre académie se répand internationallement grâce à des séjours où formation et investigation vont de pair.

La soif de football se répand rapidement et de manière constante dans le monde entier. De plus en plus de pays considèrent l’Espagne comme un modèle qui doit être suivi par les nouvelles générations. Et quand il s’agit de football formatif, tout le monde mise sur la qualité. En effet, depuis quelques années, les Marcet Soccer Camps (MSC) se sont multipliés : des séjours conçus pour amener la méthodologie de Marcet aux joueurs qui ne peuvent pas se rendre en Espagne pour l’essayer.

Les États-Unis, le Mexique, le Panama, le Pérou, le Maroc, le Liban, l’Arabie Saoudite, l’Inde ou l’Ukraine font partie des pays qui ont déjà accueilli un MSC, dont la durée est généralement d’une ou deux semaines. « Pouvoir apprécier une réelle évolution en cette période est fondamental pour que les étudiants soient motivés et obtiennent des résultats concrets », explique Franco Sanchírico, responsable de ces séjours. « Pendant un Soccer Camp, la qualité est toujours appréciée. Nous avons l’habitude de voir les parents des joueurs surpris par la vitesse à laquelle leurs enfants évoluent en si peu de temps, intégrant de nouveaux concepts tactiques et améliorant leur prise de décision sur le terrain. »

« Quand j’ai entendu parler de cet événement, je n’ai pas hésité une seconde », se souvient Derick Keizer, qui s’est inscrit au MSC de Mexico. « Au cours de cette semaine d’entraînement, j’ai tout donné, car je voulais gagner la bourse des meilleurs joueurs du campus. Le dernier jour, les techniciens ont annoncé les gagnants après le match. J’en faisais partie, c’était incoryable », se souvient le latéral gauche mexicain qui, deux mois après son entrée au MSC, s’est rendu en Europe grâce à la bourse qu’il avait gagnée.

Un niño acaba de golpear la pelota durante un MSC en Panamá.
Un élève lors d’un Marcet Soccer Camp au Panama.

Avec ou sans bourse d’études, de nombreux joueurs décident de s’entraîner à Barcelone après avoir essayé la méthodologie Marcet sur l’un de ces campus intensifs. C’est le cas de Joseph Masaid, qui a participé à un MSC aux États-Unis : « Je n’avais jamais rien vu de tel auparavant. Tout est axé sur l’amélioration de notre personnalité en tant que joueur. À Marcet, ils enregistrent tout et prennent l’évaluation très au sérieux. Il y a des analystes qui se réunissent avec nous pour fixer des objectifs personnels et suivre notre progression, étape par étape. »

Mais il ne s’agit pas seulement de progresser individuellement. Pendant ces séjours, formation et investigation fonctionnent ensemble. En ce sens, les Marcet Soccer Camps agissent scientifiquement dans le but de diagnostiquer de manière comparative l’état réel du football de base afin d’améliorer ses pratiques éducatives à travers le monde. La première étape pour avancer dans cette direction est précisément la collecte d’informations fiables à l’échelle mondiale. C’est là que les MSC entrent en jeu car ils permettent de nouer des contacts avec des jeunes footballeurs du monde entier, chacun avec ses habitudes, ses traditions et ses différentes structures.

Ce projet de recherche de la Marcet Football University est né pour répondre à la question suivante : « Est-ce que les jeunes acquièrent par le football formatif les compétences dont ils auront besoin à l’âge adulte ? ». L’exploration de dizaines de milliers de joueurs de football et d’acteurs de ce sport dans des dizaines de pays à travers le monde permettra d’élaborer un Programme d’Intervention fondé sur des preuves scientifiques pour répondre à la fois aux problèmes méthodologiques et au manque actuel d’outils spécifiques pour les enfants et les adolescents. Grâce au football, les jeunes peuvent développer des aptitudes dont ils auront besoin pour le restant de leur vie, aussi bien sur le terrain que en dehors.

« Nous avons généralement beaucoup d’attentes dans les pays où nous nous rendons et nous revenons toujours satisfaits du travail accompli », explique Sanchírico. « Nous nous adaptons aux besoins de nos hôtes et aux circonstances de chaque lieu visité. Nous voyageons toujours avec une équipe de formateurs, d’évaluateurs et de conseillers en formation qui parlent plusieurs langues et qui sont spécialisés dans ce type d’événements. Généralement, les étudiants en veulent toujours plus. C’est pourquoi nous travaillons constamment pour préparer le Marcet Soccer Camp suivant. »

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close