Renné Rivas a passé toute sa vie à brûler les étapes. Sa convocation à l’Équipe Nationale vénézuélienne confirme sa trajectoire ascendante.

Renné a grandi en regardant des matchs de football à la télévision. Il était le plus jeune de trois frères et jouait toujours avec eux. La différence d’âge l’a encouragé. La motivation et les efforts lui ont permis de rivaliser avec eux sans que l’écart physique ne soit trop important. Deux caractéristiques qui allaient continuer d’accompagner le défenseur vénézuélien dans sa carrière sportive, dont la dernière étape était l’Équipe Nationale “Vinotinto”.

L’année 2012 a été déterminante pour Renné Alejandro Rivas Alezones. C’est alors qu’il a décidé de s’inscrire pour la première fois à une école de football. Il s’est donc rendu en Espagne pour s’entraîner à l’Académie Marcet où il a suivi un cours intensif de Perfectionnement Technique et a participé à la Academies’ World Cup of Football. “Il y avait un autre niveau d’exigence à Barcelone”, se souvient l’arrière latéral gauche, qui peut également jouer comme milieu. “On s’est entraîné pendant des heures et des heures, de manière très personnalisée. C’est là que j’ai senti les bases de ma technique.”

“À BARCELONE J’ai compris que je devais travailler dur et assumER le football avec responsabilité”

Partager les vestiaires avec des joueurs du monde entier m’a fait grandir. J’ai compris que je devais travailler dur et dès lors j’ai assumé le football avec plus d’engagement et de responsabilité, à tel point que, à mon retour au Venezuela, les heures d’entraînement me paraissaient insuffisantes”.

De retour dans son pays natal, Renné a pu entrer dans les rangs des Mineros de Guayana, la meilleure équipe de la région où il vivait avec sa famille. Il a participé avec ce club à la Serie Elite, le tournoi le plus important de football de base au Venezuela. Il l’a fait dans la catégorie 2001-2002, bien que plus jeune de deux ans. Peu de temps après, lors d’un autre tournoi, il fût proclamé champion du Venezuela, représentant son État, qu’il dû cependant abandonner quelques années plus tard pour progresser dans sa carrière. Il a ensuite été convoqué par le prestigieux Caracas FC pendant trois pré-saisons avec la première équipe.

Renné Rivas, durante un partido de la Selección de Venezuela.
Renné Rivas, lors d’un match de l’Équipe Nationale vénézuélienne.

Renné joue actuellement dans la deuxième équipe de la capitale vénézuélienne. Une énorme réussite pour un garçon de 16 ans qui vient d’être convoqué par le “Vinotinto”. “J’ai participé à trois concentrations de l’Équipe Nationale U-17 et j’ai voyagé en Europe pour participer au Championnat International d’Entraînement des U-16, qui s’est tenu à Prague. Quand j’ai su qu’ils comptaient sur moi, j’ai passé la journée entière à remercier le Seigneur pour une telle bénédiction.”

À Prague, Renné a joué contre les États-Unis, la Hongrie et la République Tchèque, l’équipe organisatrice. Il était titulaire à chaque match et a marqué un but aux penalties. “Maintenant, je dois continuer à travailler pour faire partie de l’Équipe Nationale absolue. Mon rêve est de signer pour une équipe espagnole, mais je dois aussi penser aux études et à apprendre une nouvelle langue, car c’est fondamental pour ma carrière de footballeur. C’est une profession intégrale.”

SHARE