Rimvydas Kiriejevas  signe au ‘Sous-marin jaune‘ après deux ans et demi passés à l’Académie Marcet.

Comme beaucoup d’élèves Marcet, Rimvydas Kiriejevas est venu en Espagne avec l’objectif de recevoir une formation sportive qu’il ne pouvait pas trouver dans son pays. Le gardien lituanien atterrit à Barcelone à l’été 2017. Après deux ans et demi à l’Académie de Haute Performance, il est parvenu à signer à Villarreal, club qu’il a rejoint en janvier 2020.

Les observateurs du club jaune l’ont remarqué à Oviedo, durant l’un des nombreux tournois auxquels Marcet participe, dans l’objectif de faire rivaliser ses élèves à des rivaux de qualité, de mettre en pratique ce qu’ils ont appris à l’entraînement, de progresser grâce à la compétition, et de se faire voir par les meilleurs clubs d’Espagne et d’Europe.

« À Marcet, Je savais toujours ce que je devais faire pour m’améliorer »

« C’était fantastique quand j’ai appris que Villarreal était intéressé par moi », se rappelle Rimvydas. « C’est le directeur sportif de Marcet qui me l’a appris, car c’est lui qu’ils ont contacté. Savoir qu’un club professionnel de ce niveau croit en mes capacités et mon potentiel m’a donné une motivation supplémentaire pour travailler encore plus dur. Je suis très content d’avoir la possibilité de progresser comme joueur professionnel ».

« À Barcelone j’ai surtout progressé dans le jeu au pied et dans la lecture du match », se rappelle le gardien lituanien, qui grâce à ses bonnes performances fait aussi partie de la Sélection de son pays. « C’est arrivé justement quelques semaines avant d’intégrer le groupe de Villarreal. Malheureusement je n’ai pas pu donner le meilleur de moi-même car j’étais encore en train de récupérer d’une blessure qui m’a éloigné des terrains trois mois. J’espère avoir d’autres opportunités dans le futur ».

Pour le moment, le défi de Rimvydas est de s’imposer à Villarreal. Il ne manque pas d’expérience avec des équipes de haut niveau, car avec Marcet il a déjà affronté des clubs comme l’Atlético de Madrid, Valence, Seville, Manchester City…… « À Barcelone j’observais ma manière de jouer sous différents angles. À Marcet, on me donnait sans cesse de nouveaux objectifs à atteindre afin que je sache exactement quoi faire pour progresser à chaque entraînement. Je savais toujours ce que je devais faire pour m’améliorer, sur quoi je devais me focaliser ».

SHARE