Rodrigo voit le football “différemment” après avoir participé au Soccer Camp d’Arequipa.

Il faisait encore nuit quand Rodrigo est allé sur le terrain pour s’entraîner. Il était habitué à se lever tôt car étant petit, son père le réveillait toujours de bonne heure le week-end pour lui apprendre à tirer des coups francs. Cependant, il n’avait jamais été sur un terrain aussi tôt. “C’était mon deuxième jour à Marcet et l’entraînement a commencé à 07h00. J’étais assez surpris, car c’était la première fois que je m’entraînais si tôt. Il y avait encore des étoiles dans le ciel.”

C’est ainsi que Rodrigo Chávez Pacheco a découvert “l’exigence” et “l’intensité” de la formation dans une Académie de Haute Performance. Le milieu de terrain péruvien, âgé de 10 ans, a découvert Marcet grâce au Soccer Camp (MSC) qui s’est déroulé à Arequipa en octobre 2018. “Mon père a été informé de l’événement et m’a inscrit sans y réféchir à deux fois pour que je m’améliore encore. Le campus m’a dit que j’avais gagné une bourse sportive pour aller m’entraîner à Barcelone. C’était la plus belle surprise de ma vie.”

Los participantes en el Marcet Soccer Camp de Arequipa.
Les élèves du Marcet Soccer Camp d’Arequipa.

Rodrigo a toujours le ballon qui lui a été offert à l’âge de trois ans. À la manière d’un talisman, il l’accompagne dans toutes les étapes de sa formation footballistique. “Je joue depuis l’âge de 6 ans pour l’équipe du collège San José et j’ai également été convoqué en 2018 par le Club Internacional de Arequipa“, explique le jeune homme qui admire Cristiano Ronaldo pour “sa passion dans le jeu” et son histoire personnelle qui l’a amené à être “le meilleur footballeur du monde”.

“QUAND ON m’a dit que j’avais gagné une bourse pour aller m’entraîner à Barcelone, C’était la plus belle surprise de ma vie”

Une histoire dans laquelle l’ambition et les sacrifices occupent une place importante. C’est pourquoi Rodrigo est ravi de la rigueur et du professionnalisme qu’il a trouvés chez Marcet : il se sent plus proche encore du football de ses idoles, qui comprend également des tireurs de coups francs comme Messi, Neymar, Hazard, Isco ou Dybala. “La formation à Barcelone a toujours mis mes capacités à rude épreuve. Les techniciens m’ont toujours accompagné, toujours attentifs à ce que je faisais, me corrigeant et m’encourageant en même temps à faire mieux.”

Rodrigo durante un entrenamiento personalizado en la Academia Marcet.
Rodrigo lors d’une séance d’entraînement chez Marcet.

Le milieu de terrain péruvien a suivi le Checking Program en février 2019. Au cours de cette expérience, il a découvert un football “plus organisé, plus collectif” et surtout “beaucoup plus rapide où on a peu de temps pour réflechir sur le terrain.” Rodrigo a appris à “prendre des décisions avant de recevoir le ballon”, à “rechercher des lignes de passe” et à “se faire des amis quelle que soit la langue”.

À Barcelone, j’ai vu le football différemment et j’ai apprécié. Mon objectif est de continuer à m’entraîner dans mon pays et de jouer comme je l’ai appris à Marcet, en faisant tous les efforts possibles pour retourner en Espagne. Je veux m’améliorer chaque jour pour devenir un footballeur professionnel. J’ai déjà appris à me battre pour réaliser mes rêves.”

 

SHARE