Rubén Paraíso s’est inscrit aux cours Marcet pour devenir professionnel. Aujourd’hui il défend les cages du Real Madrid.

Rubén Paraíso commença à s’entraîner à Marcet quand il était toujours le gardien de Las Rozas, club où il avait commencé comme pré-benjamin. « Je voulais améliorer ma technique et mes parents avaient entendu du bien des cours intensifs de Haute Technicisation à Barcelone », se rappelle l’actuel portier du Real Madrid, sur le point d’entamer sa troisième saison avec le club merengue.

Question.- Qu’as-tu appris à Marcet ? Les cours t-ont-ils aidés à te développer sportivement ?

Réponse.- Oui, bien sûr. À Marcet, ce sont des professionnels et leurs entraînements sont très spécifiques. Ils utilisent des moyens différents de ceux auxquels j’étais habitué. Je voulais devenir gardien de but professionnel et c’est pour ça que j’ai décidé de m’inscrire. Je me souviens surtout de la discipline et du travail effectué. À Marcet j’ai amélioré ma technique.

Rubén Paraíso durante un partido del Real Madrid.
Rubén Paraíso durant un match du Real Madrid.

Q.- Quelles différences y-avait-il avec ce que tu avais vécu avant de venir?

R.- Le nombre de joueurs internationaux, la cohabitation entre étudiants et entraîneurs, la discipline, les entraînements spécifiques… Tous ces éléments m’ont beaucoup apporté.
Q.-  Comment te définirais-tu en tant que gardien ?

R.- Je suis grand, j’ai un bon jeu aérien, je me sens confiant en « 1 contre 1 » et je sais jouer avec mes pieds. Mes points forts sont ma vitesse dans la prise de décision, mes réflexes, et ma capacité à communiquer avec mon équipe.

Q.- Quel est ton objectif pour le futur ?

R.- Pour le moment je vis mon rêve qui est de jouer au Real Madrid. Je veux travailler pour continuer avec ce club et arriver au niveau professionnel.

 

 

SHARE