Beaucoup de joueurs sous-estiment l’importance de bien dormir, mais le sommeil est essentiel pour être performant à 100%.

Le succès est généralement associé à l’effort, aux sacrifices et au travail acharné. Il n’y a pas d’amélioration personnelle sans transpirer. Cependant, cela peut créer des confusions. Lorsqu’un concept est répété encore et encore comme un dogme, il finit par devenir une devise dénuée de sens, un slogan vide totalement étranger au contexte pour lequel il avait été formulé à la base. Car s’il est vrai que pour progresser il faut tout donner, il est également vrai qu’il est impossible de se donner à 100% sans jamais se reposer.

“Les joueurs de football sont soumis à une charge de travail élevée, il est donc essentiel de se reposer pour minimiser les risques de blessure”, explique Moisés Falces, responsable du Département d’Optimisation des Performances Physiques de Marcet. “Il est prouvé que ce n’est qu’après une récupération optimale que les athlètes peuvent s’entraîner à nouveau ou concourir dans les meilleures conditions.”

Moisés Falces durante una sesión de entrenamiento en la Academia Marcet.
Moisés Falces lors d’une séance d’entraînement chez Marcet.

Bien entendu, il est essentiel d’utiliser des techniques basées sur la récupération active, telles que l’aérobique à faible intensité, l’étirement, la cryothérapie ou les bains contrastes. Il s’agit en fait – simplement et pleinement – de se reposer correctement. “L’un des facteurs qui influencent le plus les performances sportives est la qualité du sommeil, car pendant que nous dormons, le corps récupère tout ce qu’il a dépensé pendant la journée”, explique Falces.

Pour être dans les meilleures conditions possibles, il est nécessaire de se ressourcer. D’apparence évident, c’est précisément pourquoi il est facile de l’oublier. Chez les athlètes, on a tendance à surestimer l’importance de la partie active du conditionnement physique et à sous-estimer la partie passive. De nombreux footballeurs sont convaincus que seuls des efforts constants permettent de progresser. Ils pensent que plus ils en font, mieux c’est . Ils ne savent pas que, parfois, plus c’est moins.

Ángel Aceña durante su etapa como readaptador en el Vitesse holandés.
Le réadaptateur physique Ángel Aceña lors d’une séance d’entraînement au Vitesse.

“Les footballeurs pensent parfois que l’entraînement correspond à ces deux ou trois heures par jour au cours desquelles ils doivent tout donner et croient que le reste tels que la nourriture ou le repos sont peu importants”, explique Ángel Aceña, réadaptateur physique de la première équipe de Séville lorsque l’équipe de Nervión a remporté la Ligue Europa 2015-16. “Mais la vérité est différente, car pour un joueur, il est encore plus important de prendre soin de lui-même pendant les 22 heures restantes que pendant les deux heures qu’il a passé sur le terrain.”

On peut dire que le repos n’est rien d’autre qu’une autre forme d’entraînement. Mais il ne faut pas comprendre non plus la récupération comme un simple fait physiologique. C’est aussi un processus psychologique et social dans lequel les habitudes développées par les nouvelles technologies jouent un rôle fondamental. “De nombreuses études montrent comment l’utilisation de tablettes ou de téléphones mobiles interfère avec la conciliation et la qualité du sommeil”, prévient Aceña, qui a également été entraîneur de l’Équipe Nationale du Costa Rica lors de la Coupe du Monde 2018 en Russie. “Il est recommandé aux athlètes, au moins une heure avant de se coucher, d’arrêter d’utiliser ces appareils électroniques. C’est essentiel pour développer une bonne culture de la détente chez le footballeur.”

Fran Molano (dcha.) con Federico Cartabia tras una sesión de entrenamiento en el Celta de Vigo.
Fran Molano (droite) et Federico Cartabia après une séance d’entraînement du Deportivo La Coruña.

“Nous sommes fatigués de voir les joueurs passer leur temps sur Instagram, Facebook ou autres réseaux sociaux jusque tard dans la nuit, à la recherche d’une plus grande popularité ou autre”, a déclaré Fran Molano, réadaptateur actuel de la première équipe du Deportivo La Coruña. “Être réveillé jusqu’à l’aube signifie perdre des heures de repos indispensables pour réduire les risques de blessures.” Bien dormir est essentiel pour renforcer le système immunitaire, favoriser l’oxygénation des cellules, libérer les hormones de croissance ou prévenir de l’obésité, entre autres.

Selon Molano, les joueurs de football comprennent de plus en plus l’importance du repos pour leur carrière sportive. Cependant, le réformateur de Depor a rencontré tout au long de sa carrière professionnelle de nombreux joueurs qui ont décidé de suivre une formation supplémentaire en dehors des sessions avec leur équipe. “Ils le font en secret, sans en avertir les entraîneurs du club auquel ils appartiennent et ils sont convaincus de bien faire. En réalité, tout ce qu’ils font, c’est de surcharger leur organisme. Ce n’est pas un hasard si ces mêmes joueurs se blessent plus facilement.

SHARE