L’envie de s’améliorer de Vikentii Voloshyn l’a amené jusqu’au Dynamo Kiev et à la Sélection Ukrainienne.

Vikentii Voloshyn est venu à Marcet pour élargir ses horizons et découvrir une autre réalité. Il avait alors 11 ans, et c’est depuis ses 6 ans qu’il dédiait tout son temps libre au football. « Je jouais sur le terrain, dans la rue, n’importe où… Avec mes coéquipiers, mes copains et même tout seul. Petit à petit, le ballon est devenu mon meilleur ami et j’ai consacré chaque seconde que j’avais à améliorer mes qualités techniques et physiques ».

Quand il atterrit à Barcelone, l’avant-centre ukrainien avait déjà passé plusieurs années à l’académie du Dynamo Kiev. Mais Vikentii voulait continuer à progresser pour atteindre un jour l’équipe première et la Sélection nationale. « Je voyais l’Espagne comme l’un des meilleurs pays en terme de football. C’est pour ça que j’ai fait confiance à Marcet. Je voulais m’améliorer et voir le niveau des joueurs espagnols de mon âge ».

« Je n’ai jamais regretté d’avoir investi mon temps libre pour m’entraîner avec Marcet. Ça m’a plu »

« À Marcet on était tout le temps occupé », se rappelle le jeune talent ukrainien, qui peut également évoluer comme ailier droit. « Les jours étaient très intenses et variés : entraînements, matchs, sessions piscine, excursions… Tout était nouveau pour moi. J’ai même pris part à plusieurs tournois, en Espagne et à l’étranger. Je me souviens surtout d’un voyage à Turin… Nous avons joué contre la Juventus, on a visité leur magnifique stade et nous avons remporté le tournoi. J’ai toujours le diplôme de cette compétition ».

Pendant plusieurs années, Vikentii profitait de ses vacances pour venir à Barcelone, tant en hiver qu’en été. « Je n’ai jamais regretté d’avoir investi mon temps libre comme cela, car m’entraîner avec Marcet voulait dire prendre du plaisir. Et progresser, car c’est l’une des meilleures écoles de football ».

Vikentii Voloshyn en un partido del Dinamo Kiev.
Vikentii Voloshyn lors d’un match du Dynamo Kiev.

Quelques mois après son dernier cours à Barcelone, Vikentii reçut l’appel de la Sélection d’Ukraine. Avec le temps, il est devenu un habitué des catégories inférieures de la sélection nationale et il a consolidé sa place au Dynamo Kiev. À 18 ans il atteint l’équipe réserve du club ukrainien et pour cette 2019-20 il est l’un des protagonistes de la UEFA Youth League, compétition où il a déjà marqué six buts.

« J’ai toujours fait tout mon possible pour devenir joueur professionnel. Je continue à le faire et je le ferais également dans le futur », affirme Vikentii. « Un footballeur doit toujours travailler et se stimuler pour s’améliorer. C’est pour ça que, si j’en ai l’occasion dans un futur proche, je reviendrai m’entraîner à Marcet sans hésiter. Je crois que je peux toujours apprendre quelque chose de plus. Il n’y a pas de limites à la perfection ».

SHARE