Après avoir atteint la sélection U-16 de son pays, Vladi Van de Wiel signe son premier contrat professionnel avec La Gantoise.

Quand Vladi a commencé à jouer au KAA La Gantoise, il savait que c’était l’opportunité de sa vie.    Jouer pour le club qui domine le football belge pouvait lui ouvrir les portes du football professionnel. “Je savais que ça n’allait pas être facile de jouer ici, j’ai donc dû passer à la vitesse supérieure“, rappelle ce milieu de terrain de 16 ans, qui n’a pas tardé à se faire une place dans l’équipe. Surtout qu’il vient de signer son premier contrat pro avec La Gantoise, où ils l’ont placé dans un groupe spécial de jeunes talents.

“Quand j’ai reçu la nouvelle de ma signature, la première chose que j’ai ressenti était beaucoup de joie, mais aussi une motivation supplémentaire pour travailler encore plus dur et faire de grandes choses”, explique Vladi Van de Wiel, ex élève Marcet et une des plus grandes promesses du football belge. Le jeune joueur, qui est aussi un habitué de la sélection U-16 de son pays, s’entraîne avec un groupe d’élite formé de footballeurs ayant entre 15 et 17 ans.

Question.– Quelles attentes as-tu par rapport au football ?

Réponse.– Mon premier objectif est de pouvoir accéder à l’équipe première de La Gantoise. Plus tard j’aimerai aller à l’étranger et continuer ma carrière en Espagne ou en Allemagne.

Q.- Le football belge est très différent du football espagnol?

R.- J’ai tout appris en Espagne, c’est là que je se joue le meilleur football du monde. Ici en Belgique il y a plus d’agressivité, alors qu’en Espagne on travaille plus la technique et la tactique.

Q.- Concrètement, qu’as-tu appris à Marcet ?

R.- Je me souviens que lors d’un de mes premiers cours, j’ai appris à bien utiliser la jambe gauche, entre autre. J’ai aussi appris à bien me comporter sportivement, à respecter les entraîneurs et mes coéquipiers. Marcet m’a beaucoup aidé, c’est pour ça que c’est mon école de football préférée.

Q.- Quelles sont tes qualités principales comme footballeur?

R.- En tant que “numéro 6“, une des choses les plus importantes pour moi est savoir récupérer le ballon. Mais je crois qu’une autre de mes qualités est de jouer simple. Peu de gens le savent, mais le plus difficile dans le foot est jouer simple. Ceux qui s’y connaissent le voient.

Et ceux qui s’y connaissent ont aussi vu le premier but de Vladi avec la sélection de son pays :

SHARE