Vladimir Moskvichev a commencé à s’entraîner avec l’équipe première du Dynamo Moscou à 18 ans.

Un de ses livres de chevet est la biographie d’Andrés Iniesta. C’est peut-être pour ça que Vladimir Moskvichev décida de voyager à Barcelone pour polir sa tactique et sa prise de décision sur le terrain. La première fois fut à l’été 2014, aux cours Marcet de Haute Performance. Il était déjà à l’académie du Dynamo Moscou depuis quatre ans, mais il voulait s’améliorer pour pouvoir accéder à l’équipe première du club russe.

« Il faut avoir de l’ambition », commentait le milieu de terrain en 2016, durant un de ses séjours à Barcelone : « Mon prochain objectif est d’être incorporé à l’équipe B du Dynamo, pour ensuite rejoindre les A ». Deux ans après, ces paroles se réalisèrent, comme une prophétie. Vladimir n’a pas seulement été convoqué avec l’équipe première, il est aussi le premier joueur né en 2000 à avoir l’honneur de s’entraîner avec le groupe professionnel du Dynamo Moscou.

Vladimir Moskvichev (izda.) durante un entrenamiento del Dinamo de Moscú.
Vladimir Moskvichev (à gauche) durant un entraînement du Dynamo Moscou.

Sa vision moderne du ‘sport roi’ explique son ascension au sein du club moscovite, le plus vieux club de Russie. « Pour moi, football intelligent signifie faire des passes rapides et ouvrir des espaces sur le terrain. C’est pour ça qu’Iniesta est un de mes joueurs préférés. J’aime le football où l’on combine, surtout le style du Barça », expliquait Vladimir sur le site de son club.

À Marcet, le milieu russe, qui peut aussi jouer défenseur central ou latéral droit, a trouvé ce qu’il recherchait pour parvenir à ses fins. « Ici les entraînements sont très bons et plus exigeants qu’à Moscou. Dans mon pays on s’entraîne une seule fois par jour… Ici trois ! On note la différence. De plus, à Marcet il y a des sessions piscine et à la plage. La préparation physique est très bonne ».

À l’été 2019, le Dynamo Moscou prêta Vladimir à Orenburg, un autre club de Premier League russe. Selon le site spécialisé Transfermarkt, il aurait une valeur marchande de 600.000€. Un grand succès pour un jeune de 19 ans, surtout qu’il compte déjà 49 apparitions avec les catégories inférieures de la Sélection de Russie. Son talent, son sacrifice et sa vision du football traceront sans doute la route pour la prochaine génération de joueurs qui aspirent à atteindre le plus haut niveau. En Russie et dans le reste du monde.

SHARE